La recherche d’emploi présente de grandes contraintes surtout pour les jeunes fraichement diplômés et qui n’ont aucune idée des modalités de fonctionnement de l’univers professionnel. Ils s’aventurent alors dans des démarches approximatives qui leur font perdre leur temps et animer davantage leur désespoir. Les plus méthodiques d’entre eux choisissent de suivre une formation postuniversitaire pour avoir la certitude d’être sur la bonne voie. Dans cet article, nous allons nous pencher sur ce que les anciens adhérents du Village de l’emploi pensent de cet établissement et des compétences qu’ils y ont acquis.

Décrocher un contrat dès la fin de leur parcours de formation

Le premier élément sur lequel les lauréats du Village de l’emploi mettent l’accent, c’est le schéma appliqué dans cet établissement. Celui-ci permet offre aux jeunes étudiants un apprentissage sur-mesure puis leur fournit un emploi de qualité avec un contrat CDI. Cela signifie que, dès votre inscription, vous avez quasiment la certitude que vous allez trouver un emploi. On donne certes aux formésla liberté d’accepter ou de refuser l’offre, mais une chose est sure : dès qu’ils terminent 3 à 9 mois d’apprentissage, ils intègrent une entreprise de renommée. Plus important encore, celle-ci appartient à l’un des formateurs. En d’autres termes, l’établissement noue quelques collaborations avec des structures entrepreneuriales réputées en France. Ce sont même les entrepreneurs qui se chargent de payer les formations, de donner certains cours et de proposer un contrat de 3 ans aux formés. En lisant les « village de l’emploi avis », on voit que plus de 4520 lauréats n’ont pas eu à chercher par leurs propres moyens parmi les annonces de métiers de l’informatique. Un poste à responsabilité les attendait dès la fin de leur parcours d’apprentissage, ce qui leur a permis de se concentrer sur l’acquisition et le développement de leurs compétences plutôt que de se préoccuper de leur insertion professionnelle.

Le CV est votre laisser-passer pour le job de vos rêves !

Même si un contrat CDI les attendait, les jeunes diplômés qui se sont inscrits au Village de l’emploi soulignent l’importance des modules qu’ils ont suivis concernant les techniques de recherche d’emploi. Ils mettent surtout l’accent sur le curriculum vitae dont ils confiaient la rédaction à des tiers sans y accorder le moindre intérêt. Dans cet établissement, on enseigne aux adhérents les règles de base et on n’hésite pas à leur fournir des astuces pour la personnalisation. De cette manière, après les 3 ans dans l’une des entreprises partenaires, les candidats sont capables de voler de leurs propres ailes et valoriser leurs compétences aux yeux de la nouvelle entreprise qu’ils souhaitent intégrer. Car oui, l’objectif majeur du CV est de mettre en valeur son profil et non pas de citer le moindre détail concernant ses qualifications, coordonnées et loisirs. Les adhérents apprennent alors comment sélectionner les compétences qui collent aux attentes de l’entreprise. Pour cela, ils doivent lire les critères mis en avant dans l’offre d’emploi et les indiquer dans le CV. Attention toutefois à ne pas faire un copier-coller qui, au lieu de valoriser votre candidature, va compromettre ses chances d’être prise au sérieux. La retranscription des critères doit se faire avec beaucoup de finesse pour faire bonne figure.

Une lettre de candidature entre originalité et personnalisation

Au cours de leur bref passage au Village de l’emploi, les adhérents s’exercent aussi à la rédaction d’une lettre de motivation qui en jette. En effet, si le CV se soumet aux limites de ses règles de structure, ce document apporte une plus-value incontestable. En effet, les recruteurs découvrent la première facette personnelle du candidat. Comme vous le savez, l’écriture fait passer un certain souffle et une manière d’être que le postulant ne peut pas dévoiler au départ. Voilà pourquoi, vous devez soigneusement choisir vos termes et expressions en évitant les formules bateaux que les recruteurs ne voient pas forcément d’un bon œil. Ils les interpètent surtout comme un manque d’implication et une ignorance certaine des règles de rédaction de ce document. En réalité, pour écrire une lettre percutante qui sort du lot, vous devez, en premier lieu, la diviser en 3 parties. Chacune d’entre elles est mis en valeur avec des alinéas qui indiquent un changement de sujet. L’entrée en matière doit mettre souligner quelques traits de votre caractère qui n’ont pas été dits dans le CV comme votre sérieux dans le travail, votre ponctualité, mais aussi quelques compétences qui collent parfaitement aux fonctions qui vous seront assignées. Dans la seconde partie, indiquez les projets, les valeurs et les outils marketing de l’entreprise que vous aurez préalablement compris suite une recherche minutieuse sur la toile ou par d’autres moyens. Dénicher un emploi informatique est certes plus facile que pour les autres professions, mais vous allez tout de même devoir vous démarquer. Pour finir, la lettre doit se clôturer sur une fusion entre les 2 parties précédemment citées, à savoir le « moi » et le « vous », ce qui doit donner lieu à un paragraphe indiquant les avantages que vous pouvez tirer ainsi que l’entreprise si le recrutement sera en votre faveur.

Le charisme est une compétence personnelle et relationnelle

Pour augmenter les débouchés de votre carrière, vous ne pouvez pas vous contenter de compétences techniques aussi développées soient-elles. Il va falloir creuser du côté de la personnalité. En effet, pour occuper un poste à responsabilité, votre savoir-faire doit être doublé d’un savoir-être, et c’est ce qui fera toute la différence. Penser que le charisme est naturel et que si vous n’êtes pas né avec, vous ne pouvez pas y accéder est une grosse erreur. Au Village de l’emploi, on apprend justement aux adhérents comment devenir plus confiant et développer la capacité d’interagir avec autrui dans la joie et la bonne humeur. Au fil des ateliers, les candidats le plus introverties se découvrent une force intérieure inexploitée qu’ils apprennent à extérioriser. Cette énergie est le propre des interactions avec les autres. Elle vous amène à exprimer vos opinions sans entrer dans un rapport conflictuel. Notez que ces compétences sont très convoitées par les entreprises qui souhaitent donner un envol à leur business.

L’importance des nouvelles technologies

Il y a, au Village de l’emploi, 5 filières parmi lesquelles les candidats peuvent choisir. Mais elles ont toutefois pour assise les nouvelles technologies. En effet, les adhérents en sortent avec un niveau de maitrise très élevé des outils et supports numériques. Car informatique et digital sont 2 domaines généralement confondus. Pourtant, ce n’est pas parce que vous êtes un programmeur confirmé que vous avez l’œil pour les stratégies gagnantes en web marketing. En développant cet atout, vous aurez alors une longueur d’avance sur ces informaticiens qui se sentent complètement perdus dès qu’on éloigne du langage des ordinateurs. Les ressortissants de ce centre de formation sont capables de gérer des logiciels de distribution de data mais aussi les pages de réseaux sociaux indissociables de l’image de marque de l’entreprise.