Le sport permet de générer un nombre croissant d’emplois et d’activités dans la région Ile-de-France. En effet, le secteur du sport pèse un poids économique de plus important car il crée des emplois dans l’organisation d’évènements sportifs mais également au quotidien avec l’ouverture de salles de sport et d’activités de loisirs.

Dans plusieurs régions, le sport est devenu un secteur économique à part entière. En Ile-de-France, l’IRDS, l’institut régional de développement du sport, chiffres à l’appui prouve que ce secteur est créateur d’emploi dans la région. La population a une demande croissante en activités sportives et de loisirs et cette tendance s’accompagne d’une demande en professionnels du sport et des activités d’animation ou en organisateurs d’évènement sportifs. Le nombre d’emplois dans le secteur du sport a fortement augmenté en Ile-de -France et continue sa progression malgré le contexte conjoncturel.

Le sport trouve une véritable fonction économique qui permet de mettre en valeur les atouts de la région par le biais de l’organisation et l’accueil en Ile-de-France d’évènements sportifs d’envergure. Dans la région Ile-de-France, beaucoup de personnes ont trouvé un emploi stable dans le secteur du sport. Ces salariés ont des profils très variés : animateurs, entrepreneurs sportifs,  coachs sportifs, organisateurs d’événement etc. Certains cumulent deux emplois mais cela n’est nullement synonyme de précarité. Ils cherchent particulièrement à développer l’activité sportive sur des créneaux porteurs pour l’évolution globale du secteur. En région Ile-de-France, les emplois dans le secteur du sport représentent environ 18.5% par rapport au taux au niveau national.

Les emplois dans le sport sont très variés. Ils couvrent la commercialisation de biens et d’installations sportives mais aussi des postes d’encadrement pour les différentes activités sportives. La vente et la distribution de matériels sportifs représentent à elles seules plus de 45 000 emplois sur la région Ile-de-France. Les postes d’encadrement liés à une activité sportive ont crée 38 000 postes dont 23 000 d’éducateurs et professeurs de sport. Certains d’entre eux exercent en milieu non sportif comme au sein de structures agricoles dans des centres équestres, des établissements médico-sociaux ou dans le secteur hôtelier. Les Fédérations sportives ne cessent d’augmenter leurs exigences et les particuliers qui choisissent une discipline doivent être encadrés par des professionnels compétents. Dans les années à venir, tout porte à croire que le nombre d’emplois dans le milieu du sport associatif ou public va également croitre même si certaines restrictions budgétaires peuvent freiner ce développement.