Chaque année, 750 000 jeunes sont à la recherche de leur premier emploi. Pour renforcer leurs acquis et accompagner leur démarrage professionnel, le village de l’emploi offre à ces nouveaux diplômés un programme personnalisé.

Comment s’organise le cursus de formation du Village ?

En vingt ans, quelques 5 000 lauréats ont bénéficié de la formation du village de l’emploi. Pour rejoindre le programme, chacun d’entre eux a rempli deux conditions: un niveau universitaire de baccalauréat + 2 et la motivation à toute épreuve d’un candidat assidu et sérieux. Le programme a quatre spécialités : l’assistance en maîtrise d’ouvrage, le business intelligence, le développement des nouvelles technologies et le data management. Sur ces quatre spécialités, les deux dernières sont destinées aux profils scientifiques et techniques. Les deux premières peuvent être maîtrisées autant par les littéraires que par les scientifiques. Chaque apprenant peut bien évidemment choisir sa propre spécialité, mais les experts du hub apporteront aussi leurs conseils et orientations, après avoir analysé le profil, les compétences et les potentiels à exploiter. En termes d’équipements, le programme dispose de 2000m2 d’espaces réservés à la formation et un immense parc informatique de 700 ordinateurs. Chaque mois, une enveloppe de 150 000 euros est employée à la formation proprement dite, car celle-ci est dispensée par une soixantaine d’experts et spécialistes dans leurs domaines. Ce sont des seniors issus des entreprises du secteur numérique et partenaires du hub, des experts en communication, des formateurs spécialisés dans le recrutement etc. L’ensemble du cursus dure neuf mois, et le dernier trimestre se fait en milieu professionnel, avec un recrutement et un contrat à la clé. Plus d’informations sur www.challenges.fr.

Quel est la méthode proposée par le Village de l’Emploi ?

La méthode que propose la structure du Village est conçue pour les candidats ayant un niveau universitaire de baccalauréat + 2. Le hub a pour vocation de compléter l’éventail de connaissances, compétences et expériences acquises ultérieurement, en les transformant en savoir-faire et en savoir-être. Le programme est déployé sur trois axes. L’axe technique, qui consiste à se familiariser avec les outils de travail, les logiciels, les technologies et les diverses bases de données. L’axe projet, qui affine les compétences dans la gestion de projets: identification des objectifs et résultats attendus, choix des outils et stratégies adéquats, planification des tâches à effectuer, communication auprès des interlocuteurs, organisation des actions de communication etc. Enfin, l’axe métier, qui englobe la connaissance de l’univers de la profession et du secteur: les intervenants, la clientèle, la concurrence, les enjeux économiques, les lois et divers règlements applicables aux activités et à la nature du projet. À part les axes de formation, le hub propose à ses apprenants un coaching en communication, dispensé par des professionnels. La communication est une part non-négligeable d’une carrière professionnelle réussie: aisance dans les relations interpersonnelles et dans le réseautage, facilité à instaurer et cultiver un esprit d’équipe, compétence à exprimer, défendre et argumenter ses projets, souplesse et fluidité dans la prise de paroles en public. Enfin, la formation aborde un aspect plus pratique, dans les murs de l’entreprise partenaire du Village. Bien qu’il s’agisse d’une véritable prise de poste, cette partie est intégrée dans la formation. L’apprenant applique directement les savoirs acquis durant leur coaching et continue de bénéficier des conseils des coachs.

Accompagnement du village de l’emploi : quels avantages pour les jeunes diplômés ?

Pour les jeunes diplômés, c’est un parcours tout bénéfice. Tout d’abord, ils profitent d’un coaching pointu sous la houlette de professionnels éprouvés par des années d’expériences. C’est un encadrement personnalisé, au cours duquel l’échange est privilégié, entre les coachs et les apprenants. Ensuite, les apprenants qui ont assidûment suivi leur cursus auront l’opportunité de signer un contrat de trois ans au sein de l’entreprise partenaire du Village. Il s’agit d’un contrat chantier: la durée de trois ans est équivalente à la réalisation d’un projet ou d’une mission. L’employé recruté bénéficie des mêmes avantages qu’un collègue en CDI: il peut contracter un prêt bancaire pour financer ses projets personnels, ou bien avoir accès au logement. Enfin, et non des moindres, les apprenants n’ont pas à débourser pour financer leurs formations. En effet, ce sont les entreprises partenaires qui assurent ce financement grâce à une convention signée entre ces dernières avec le Village. A la condition de réaliser en totalité les 36 mois du contrat chantier, le lauréat n’aura pas à rembourser le sponsoring de l’entreprise. En revanche, s’il choisit de quitter son emploi avant le terme du contrat, il aura à s’acquitter du reliquat de ses frais de formation.

Marché du travail et formation : quels constats ont amené à la création de ce programme

Le Village existe depuis maintenant une vingtaine d’années. C’est une structure qui a été pensée pour répondre à une demande croissante d’appuis pour les jeunes diplômés et les professionnels en cours de reconversion. En effet, malgré les expériences professionnelles des adultes actifs et le parcours académiques des candidats aux premiers emplois, l’évolution du marché du travail, les compétences requises et le savoir-être exigé, demandent une véritable remise à niveau pour les uns ou une application des connaissances acquises pour les autres. Plusieurs constats justifient cette situation. Premièrement, les entreprises s’attendent à juste titre de pouvoir recruter des candidats expérimentés, avec une certaine maîtrise de leurs missions. L’engagement d’une nouvelle recrue débutant dans le métier n’est pas sans risque ni sans appréhension, en particulier dans les secteurs extrêmement concurrentiels. Résultat : les jeunes et les novices dans le métier sont toujours éliminés d’office du recrutement. Deuxièmement, les 750 000 jeunes qui tentent de s’insérer dans le milieu professionnel ont du mal à percer dans leur propre spécialité quand la compétition est féroce. Ils se retrouvent alors avec un poste peu motivant, sans évolution de carrière en perspective et doté d’un salaire peu attractif. Troisièmement, bien que le parcours académique et universitaire et la formation professionnelle sont complètes, il n’en reste pas moins que les connaissances théoriques et les aptitudes et compétences réelles ne se rejoignent pas forcément. Les candidats manquent de polyvalence, n’ont pas l’expérience des grands projets et dans beaucoup de cas, spécialement pour les plus jeunes, ont des difficultés à s’affirmer au sein de l’équipe. Quatrièmement, et ceci concerne spécifiquement le secteur informatique et les systèmes d’informations, les candidats aux postes ont souvent une vision fragmentaire de leurs missions. De ce fait, des profils pourtant avec un certain potentiel, sont exclus des sélections des recruteurs et voient l’opportunité d’intégrer une entreprise s’envoler. Enfin, cinquièmement, la somme de tous ces constats donne un verdict sans appel: des carrières prennent du temps à démarrer, des réflexes inadaptés rendent l’exécution du travail encore plus ardu et l’évolution dans l’entreprise est lente, voire quasi-nulle. Fort de ces constats, le Village décide de proposer ce coaching personnalisé pour permettre aux futurs employés de jouir d’un accompagnement adéquat afin de lancer leurs carrières rapidement.