Les conseils de NouvelEmploi.fr pour la rédaction de votre C.V. Sans doute avez-vous déjà rédigé plusieurs CV au cours de votre carrière et vous êtes familier avec la structure des CV. Mais cette fois vous vous voulez décrocher un poste plus important. Vous devrez prêter plus d’attention, à la fois sur le contenu et sur la présentation de votre C.V.

Tout d’abord, n’oubliez pas que le CV est votre carte de visite pour obtenir l’emploi désiré. La manière dont votre CV est  conçu peut influencer la décision du recruteur de vous sélectionner pour un entretien d’embauche. Par conséquent, il faut rédiger  un CV bien structuré et complet,  qui contienne les informations essentielles concernant votre parcours professionnel, ainsi que  vos compétences. Si vous choisissez un CV classique, vous devez compléter les rubriques suivantes : informations personnelles (nom, prénom, date de naissance, adresse, numéro de téléphone, adresse email, âge et situation familiale), titre de votre CV (l’intitulé du poste recherché, vos points forts ou vos objectifs professionnels), expérience professionnelle (il faut commencer par la plus récente et finir par la plus ancienne), formation (le même ordre que pour l’expérience professionnelle), informatique (compétences informatiques), langues (compétences linguistiques) et centres d’intérêt. Les rubriques les plus importantes sont sans aucun doute l’objectif professionnel et l’expérience professionnelle. Voici quelques conseils pour les compléter.

L’objectif professionnel

Vu que les recruteurs ne consacrent qu’environ une minute à la lecture d’un CV,  il faut que votre présentation réveille leur intérêt dès les premières lignes lues. Ainsi, vous devez lire attentivement l’offre d’emploi qui vous intéresse, en cherchant les mots clés qui définissent les missions que vous devriez accomplir si vous occupiez le poste en question. Employez tous ces mots dans la présentation de vos objectifs. Cela mettra en évidence le fait que vous connaissez parfaitement les qualités demandées, ainsi que les tâches à accomplir et que leur accomplissement ne vous posera aucun problème. Utilisez des verbes qui désignent des actions précises, en préférant le particulier au général. Par exemple, une formulation telle que « gérer le personnel, coordonner et contrôler l’activité de vos équipes » est préférable à  « mettre en place une politique managériale ». Donc, la formulation des objectifs doit être ciblée, sans pour autant être trop réductrice.

L’expérience professionnelle

Pour réussir à obtenir une réponse de la part du recruteur, il faut absolument  mettre en valeur vos réussites professionnelles, vos réalisations et vos performances. Louez les projets auxquels vous avez participé, rappelez les collaborations fructueuses ayant engendré l’accroissement du chiffre d’affaires de votre ancienne entreprise, faites ressortir tous les côtés positifs de votre activité antérieure. Gardez-vous de mentionner vos échecs. Personne ne pourra vous accuser de manque de sincérité si vous omettez les projets ratés ou moins réussis. Faites remarquer surtout les missions accomplies qui sont étroitement liées au poste visé.  Insistez, si c’est le cas, sur votre expérience sur un poste similaire ou sur l’activité déployée dans le domaine d’activité concerné. Soulignez les activités qui correspondent le mieux aux besoins et aux demandes du recruteur, notamment celles qui mettent en valeur vos compétences managériales, stratégiques et en gestion financière. N’oubliez pas que ce qui intéresse le plus l’employeur, c’est votre expérience professionnelle acquise au cours des  10  dernières années (15 années au maximum). En conséquence, faites une description plus détaillée des expériences professionnelles plus récentes et de brèves présentations de celles plus anciennes.

Valorisez vos anciennes missions en donnant des détails chiffrés et en fournissant des informations précises. Des phrases telles que « négocier plus de 200 contrats grands comptes parmi lesquels je peux citer… » ou bien « piloter, animer et motiver environ 10 équipes » ont plus de chances d’attirer l’attention du lecteur que celles du type « négocier des contrats » ou « manager des équipes ». De plus, les verbes que vous utiliserez doivent être « spécialisés », se rapportant directement aux responsabilités que le poste désiré suppose (organiser, coordonner, contrôler, superviser, gérer, mobiliser etc.).

Si vous optez pour un CV thématique, vous aurez à respecter la structure : domaines de compétence, expérience professionnelle, formation, centres d’intérêt. Ce type de CV convient aux candidats ayant beaucoup d’années d’expérience et des compétences polyvalentes.  À part les rubriques communes avec le CV classique et rappelées ci-dessus, celle de « domaines de compétence » est aussi très importante, car elle vous permet de mettre en évidence et de présenter en détail les compétences que vous possédez. Il faut que vous y mettiez l’accent  sur les compétences liées à l’emploi visé et à votre objectif professionnel (par exemple, l’aptitude à la réflexion stratégique, la capacité de mettre en place un plan d’action, la capacité de manager une équipe, être un bon négociateur etc.). Ne négligez pas les qualités personnelles exigées par un tel emploi : un bon relationnel, une bonne capacité d’écoute, une grande capacité de décision, le sens de l’initiative, le leadership,  la diplomatie, l’ouverture intellectuelle, le charisme etc.

Un dernier conseil : même si votre CV contient des informations complètes, il doit en même temps illustrer votre esprit de synthèse. Il n’aura donc pas plus de 2 pages.