Avant de commencer la rédaction de votre CV, vous devez avoir clairement à l’esprit quelques règles très simples dont le respect vous aidera à réaliser une bonne présentation de votre parcours professionnel.

Premièrement, votre CV doit se distinguer de tous les autres CV des candidats concurrents. Il doit être clair, à la fois complet et synthétique. L’image qui en résulte doit être celle d’un professionnel. Pour cela, évitez de créer un CV trop long. Votre CV ne doit pas dépasser deux pages. Il est recommandé pour les débutants, d’écrire une seule page. Renoncez donc aux informations exhaustives, superflues et redondantes. Gardez seulement celles pertinentes, se rapportant directement au type d’emploi concerné. Essayez d’insérer seulement des informations susceptibles d’intéresser le recruteur et à lui donner envie de relire votre CV. Présentez l’essentiel, en adoptant un style concis. Cela implique de préférer les phrases comprenant des verbes à l’infinitif aux phrases de type « récit ». Par exemple, au lieu de dire « J’ai présenté aux clients les caractéristiques du produit X », il est conseillé d’utiliser « présenter aux clients…. ». Évitez les fautes d’orthographe, employez un langage soigné et n’utilisez pas de sigles.

Donnez des renseignements personnels exacts et mis à jour : nom, prénom, date de naissance, adresse, numéro de téléphone, adresse email, âge et situation familiale. Il faut tenir compte que si le recruteur veut vous contacter, vous devez absolument recevoir son appel téléphonique ou son email. Par conséquence, votre numéro de téléphone et votre adresse email doivent être corrects et actuels. Si vous avez fourni votre numéro de téléphone fixe, précisez les heures où vous êtes joignable à ce numéro. Choisissez une adresse email professionnelle qui dénote du sérieux et inspire confiance (par exemple, nom.prénom@domaine.fr).

L’intitulé de votre CV pourrait être le poste qui vous intéresse (par exemple, adjoint au responsable du service export),  vos points forts (par exemple, assistant export trilingue anglais- italien) ou votre objectif professionnel (par exemple, gérer, organiser et développer l’activité export de votre entreprise). Si vous choisissiez la première ou la deuxième variante,  l’étape suivante serait de définir vos objectifs professionnels. Faites-le de manière concise, en établissant une parfaite corrélation entre vos aptitudes professionnelles et les missions que le poste que vous voulez décrocher implique (par exemple, coordonner les opérations d’exportation, élaborer et suivre des contrats, suivre les commandes, gérer la logistique export, élaborer les dossiers des marchandises etc.).

Dans la rubrique « Formation » vous devez mentionner les intitulés de vos diplômes, les établissements où vous les avez obtenus, les lieux où se trouvent ces établissements et l’année d’obtention. Commencez par le diplôme le plus élevé, en omettant vos diplômes intermédiaires. Par exemple, si vous avez un master professionnel en commerce international, il n’est plus nécessaire de mentionner une licence dans la même matière. Si vous êtes débutant, accordez plus d’attention à cette rubrique, car elle pourrait devenir votre passeport pour l’emploi souhaité. Ajoutez, si c’est le cas, vos formations complémentaires, les stages ou les cours de perfectionnement suivis.

En ce qui concerne les « Expériences professionnelles », il faut que vous y inscriviez les emplois que vous avez exercés, en commençant par le plus récent. Cette rubrique doit contenir les informations suivantes : la période, le nom et le domaine d’activité de l’entreprise, le lieu où elle se trouve, l’intitulé de la fonction, la description de vos missions au sein de l’entreprise. Détaillez les tâches accomplies qui mettent en évidence les compétences professionnelles et les qualités humaines exigées par le poste auquel vous postulez. Ainsi, si vous voulez décrocher  l’emploi de chef des ventes et vous avez auparavant occupé le poste de commercial, il faudrait que vous mettiez l’accent sur les activités faisant ressortir vos capacités à travailler sur le terrain, négocier et gérer des contrats, suivre des clients et des produits, prospecter de nouveaux clients, organiser des opérations promotionnelles, faire une analyse concurrentielle etc. et éventuellement  sur la bonne connaissance du secteur géographique où vous devriez déployer votre activité.

Finalement, accordez de l’importance aux rubriques relatives à vos compétences linguistiques et informatiques, car celles-ci font souvent la différence. La bonne connaissance d’une ou de deux langues étrangères et la maîtrise des outils bureautiques pourraient être un sérieux atout. De plus, les centres d’intérêt que vous mentionnerez permettront à l’employeur de se faire une image plus complète de votre personnalité.